Les grandes arnaques à éviter

                                                                                                     Cet article est extrait de Senior planet du 10 février 2009

Fausses loteries, fortunes venues d’Afrique, vente pyramidale, démarchages frauduleux…Voici les escroqueries les plus courantes dont vous pouvez être victimes sur Internet, par téléphone ou à domicile. Restez sur vos gardes : la liste n’est pas exhaustive…
La conclusion de cet article est qu'il faut toujours faire preuve de bon sens, notamment quand une affaire parait  exceptionnellement fructueuse, cela doit éveiller l'attention, les clients de Madoff l'ont appris à leurs dépens et au prix fort.Nous pouvons aussi nous inspirer du très riche financier américain Buffet qui aurait dit : "je ne fais pas les opérations que je ne comprends pas".

1. Les achats virtuels

Le principe : Vous repérez une bonne affaire par le biais d’une petite annonce sur Internet pour un objet onéreux, une voiture par exemple.Vous entrez en contact avec le vendeur afin d’acheter l’objet qui vous intéresse. Quelques temps plus tard, vous recevez un courriel au nom du site vous indiquant la marche à suivre pour le paiement, que vous effectuez en suivant les instructions de l’email.
Le piège : Le courriel ne vient pas du site, c’est le vendeur qui l’envoie ! Il encaisse l’argent directement sur son compte et, bien entendu, l’objet acheté n’est jamais livré.
Comment l’éviter : Lorsque vous achetez un bien pour une grosse somme d’argent, organisez au préalable une rencontre avec le vendeur. Cette escroquerie a été dénoncée par le ministère de l’Intérieur. Si vous souhaitez dénoncer une arnaque dont vous avez été témoin ou victime, appelez le 08 11 02 02 17 (coût d’un appel local) ou rendez-vous sur https://www.internet-signalement.gouv.fr

2. Les billets noircis

Le principe : Un inconnu vous aborde pour vous proposer une affaire très alléchante. Il vous fait cadeau de la moitié du contenu d’une malle… remplie de billets ! La seule contrepartie : acheter un produit qui enlèvera les taches noires qui cachent les billets.
Le piège : Pour acheter le produit qui nettoie les taches noires et révèle les billets, il faut verser une première somme d’argent, puis une deuxième pour le débloquer à la douane car le produit vient de l’étranger et ainsi de suite. Les frais s’enchaînent mais vous ne recevez jamais le produit. Les billets sont donc inutilisables.
Comment l’éviter : Se méfier de ce genre de proposition ! Le fait même que l’on vous offre une importante somme d’argent (qui plus est, des billets tachés !) doit mettre la puce à l’oreille.
Cette escroquerie a été dénoncée par le ministère de l’Intérieur. Si vous souhaitez dénoncer une arnaque dont vous avez été témoin ou victime, appelez le 08 11 02 02 17 (coût d’un appel local) ou rendez-vous sur https://www.internet-signalement.gouv.fr

3. L’usurpation d’identité

Le principe : C’est une escroquerie qui touche en particulier les commerçants. Ils sont contactés par téléphone au nom du commissaire de police ou des pompiers de la ville (entre autres), qui leur propose d’aider le financement du journal du commissariat (ou des pompiers...) en y achetant un encart publicitaire pour y faire la promotion de leur commerce. Si le commerçant accepte, il reçoit un bon de commande comportant un logo ressemblant en tout point à un logo officiel. Il ne lui reste qu’à envoyer un chèque.
Le piège : Bien souvent, une fois l’argent retiré, ces commerçant restent sans nouvelles de leur encart publicitaire. Et pour cause : le journal dans lequel il devait apparaître n’existe pas ! Les escrocs usurpent l’identité d’agents de police, de pompiers... pour gagner la confiance des commerçants. Ils créent ensuite de faux bons de commande et disparaissent après avoir encaissé une coquette somme d’argent !
Comment l’éviter : Tentez d’en savoir le plus possible sur votre interlocuteur (son nom, sa fonction…) et n’hésitez pas à appeler vous-même le service concerné (police, pompiers...) pour vérifier ses dires. Cette escroquerie a été dénoncée par le ministère de l’Intérieur. Si vous souhaitez dénoncer une arnaque dont vous avez été témoin ou victime, appelez le 08 11 02 02 17 (coût d’un appel local) ou rendez-vous sur https://www.internet-signalement.gouv.fr

4. Les vendeurs cambrioleurs

Le principe : Pour cette escroquerie à domicile, des hommes frappent à votre porte et se font passer pour des vendeurs, agents EDF ou même des policiers ou, dans un immeuble,  se disent mandatés par le syndic pour faire des vérifications de quelque chose. Vous les faites entrer chez vous sans trop vous méfier.
Le piège : Ces soi-disant agents sont en fait des cambrioleurs qui profitent de vos moments d’inattention pour vous dérober des objets de valeur ou même de l’argent !
Comment l’éviter : Ne laissez pas des inconnus entrer chez vous ! Si vous avez un doute sur la personne à votre porte, demandez-lui des justificatifs (carte professionnelle, justificatifs de passage…). Vous pouvez également remettre cette rencontre à plus tard, le temps de procéder à des vérifications.

5. Les fausses loteries

Le principe : Vous recevez un courriel vous annonçant que vous avez gagné une somme faramineuse ou un gros lot (une voiture, par exemple) à une loterie à laquelle vous n’avez pas participé (Bill Gates Foundation Lottery, Mega Lottery International, Loterie Cristale Internationale…).
Le piège : Si vous répondez pour récupérer votre lot, on vous demande d’avancer de l’argent (plusieurs centaines d’euros). Des frais de dossier ? Mais alors pourquoi les organisateurs ne les prélèvent-ils pas sur la somme gagnée ? De quoi mettre la puce à l’oreille…
Comment l’éviter : Méfiez-vous des loteries venues de nulle part et ne répondez pas, même si c’est tentant ! Pour éviter ce genre de courriel, ne laissez pas traîner votre adresse sur le Net.


6. La vente pyramidale

Le principe : Vous recevez une offre plus qu’alléchante par mail : une société vous propose de gagner de l’argent (et pas qu’un peu !) sans aucun effort grâce à Internet. Pour cela, il y a un investissement de départ (une somme souvent minime) correspondant à l’achat de marchandises (type logiciels) que vous devez vendre à votre tour à plusieurs personnes qui devront en faire de même et ainsi de suite. Vos gains viendront des bénéfices réalisés sur ces ventes.
Le piège : En plus d’être illégal, ce procédé de vente, passible d’amendes et de peines de prison (art. L. 122-6 et L. 122-7 du code de la consommation), peut vous faire perdre gros à cause des invendus, le marché étant vite saturé.
Comment l’éviter : Ne pas se laisser tenter !

7. La fortune venue d'Afrique

Le principe : Fille d’un colonel, veuve d’un ex-président ou directeur d’une banque, ils veulent tous la même chose : votre aide pour leur transférer un héritage ou une somme d’argent, en échange d’un pourcentage sur le montant qui peut atteindre plusieurs millions d’euros.
Le piège : Pour héberger ces fonds, il faut avancer des "frais" (avocat, douane…). A chaque étape, les frais s’accumulent, et le magot n’arrive pas. Cela peut coûter très cher (six retraités français ont ainsi perdu plusieurs milliers d’euros).
Autre possibilité : On vous demande vos coordonnées bancaires pour le transfert. Les escrocs peuvent alors usurper votre identité et vider votre compte…
Comment l’éviter : Ne surtout pas répondre à ce genre de mail !

8. Le phishing

Le principe : Le phishing, une nouvelle technique de pêche ? Presque. Cette méthode d’hameçonnage consiste à appâter le "poisson" en envoyant des mails au nom d’une banque (comme le LCL, la Société Générale et BNP Paribas) d’un site commercial (eBay) ou d’un organisme de paiement (PayPal) pour demander vos coordonnées bancaires. Le prétexte ? La mise à jour d’un logiciel ou la confirmation de vos coordonnées.
Le piège : Si vous envoyez vos données bancaires, les escrocs, dont les mails imitent le look visuel de votre banque, usurpent votre identité et vident votre compte.
Comment l’éviter : Ne jamais donner son code de carte ni aucune donnée personnelle. Les banques ne les demandent JAMAIS, et surtout pas par mail.

9. L'acheteur trop généreux

Le principe : Vous avez mis une annonce sur Internet pour vendre un bien. Un acheteur vous envoie un chèque dont le montant est bien supérieur prix du bien (parfois plusieurs milliers d’euros). Il vous propose d’encaisser cette somme et de lui envoyer la différence, après quoi il viendra récupérer son bien.
Le piège : Vous encaissez le chèque (souvent émis de l’étranger) et vous effectuez un virement pour rembourser l’argent en trop. Cependant, vous découvrez que votre acheteur vous a fait un chèque en bois mais qu’il a bien encaissé la différence. Bien entendu, il demeure introuvable…
Comment l’éviter : N’acceptez jamais de trop gros chèques, et ne remboursez qu’une fois que vous avez touché l’argent…

10. Les numéros surtaxés

Le principe : Vous recevez un courriel (d’une société inconnue) vous confirmant que votre compte en banque sera débité pour un achat que vous n’avez jamais fait. Vous savez qu’il s’agit d’une erreur : vous appelez donc la société qui a, étrangement, laissé son numéro de téléphone (commençant par 08 88…).
Variante : Vous recevez un appel en absence ou un sms d’un numéro commençant par 08 9... Curieux, vous rappelez.
Le piège : Ces numéros sont surtaxés ! Ces appels peuvent vous être facturés jusqu’à 1,20 € la minute pour les numéros commençant par 08 9…, et bien au-delà pour des numéros à l’étranger du type 00 88213 XXX XXX.
Comment l’éviter : Ne rappelez pas les numéros inconnus de ce type.

11. Les spams et le Viagra

Le principe : C’est le plus classique des spams, ces courriels non désirés (aussi appelés pourriels en français) : on vous propose du Viagra (ou d’autres médicaments) à des prix défiant toute concurrence.
Le piège : Si vous décidez d’acquérir et recevez ces prétendus médicaments, méfiez-vous de leur contenu ! Au mieux, ce sont des assortiments d’herbes plus ou moins efficaces, et au pire, des mélanges qui peuvent s’avérer dangereux pour la santé.
Comment l’éviter : Ne commandez pas de médicaments par le biais de pourriels. Préférez une ordonnance de votre médecin.

12. Pour en savoir plus...

 Pour être au courant de tous les canulars du Web : www.hoaxbuster.com
Pour trouver une solution à tous les problèmes de courriel : www.arobase.org
La grille des numéros surtaxés des Pages Jaunes : www.lespagesjaunes.fr
Pour discuter de ces arnaques sur notre forum : www.planetforums.fr

retour à la page Informatique